Aller au contenu principal
metier

Dans notre profession, qui regroupe les cafés, les hôtels, les restaurants, les discothèques et le monde de la nuit :

  • il n'y a pas de chômage
  • de délocalisation d'entreprise
  • secteur dynamique où l'on peut vivre sa passion
  • les métiers sont variés et nombreux
  • véritable ascenseur social (on peut devenir son propre patron)
  • A compter du 1er janvier 2019, le taux horaire du SMIC légal passe de 9.88 € à 10.03 € (soit une augmentation de 1.5%).
  • Le salaire des emplois classés à l'échelon 1 du niveau I est obligatoirement réajusté au SMIC.  Il convient donc
  • de verser au moins le SMIC horaire (10.03 €) aux salariés classés à cet échelon.
  • le salarié est nourri par l'entreprise
  • 10 jours fériés en plus du 1er mai
  • participation financière pour moitié, prise en charge par l'employeur, pour le transport en commun domicile travail du salarié
  • mutuelle santé  prise en charge pour moitié par l'employeur
  • aides financières pour les salariés et apprentis par HCR Prévoyance :
  • pour frais d'auto-école permis de conduire (forfait 700 €)
  • formation brevet de sécurité routière (50 % du coût)
  • pour  la naissance d'un enfant (prime 250 €)
  • frais de garde d'enfant de 0 à 4 ans (500 € annuellement par salarié)
  • aide pour  un parent isolé élevant seul son enfant  (allocation 1000 € pour le premier et 300 € par enfant supplémentaire)

 

Poids économique du secteur de la restauration

  • 51.2 milliards d’euros de CA HT
  • 202 800 établissements dont la moitié a moins de 10 salariés
  • 740 000 actifs (dont 575 000 salariés) soit 3,5% de l’emploi en France
  • Un quart des salariés du secteur a moins de 26 ans. 91 000 jeunes sont actuellement en formation.
  • Une contribution décisive pour les secteurs de l’agriculture et du tourisme :
    • 8,5% du CA de la filière « produits carnés »
    • 17% du CA de la filière « pêche »
    • 10% du CA de la filière « agro alimentaire »
    • 40% du CA du tourisme qui représente 7,1% du PIB

Sources : DGCIS, INSEE, Etude EuroGroup Consulting « Etude Economique sur le secteur de la restauration, février 2012 »
 

Avec 650 adhérents professionnels, L'UMIH COTE D'OR est le syndicat représentatif des cafés, hôtels, restaurants et discothèques. Faire parler d'une seule voix ces acteurs économiques, exprimer leurs légitimes revendications, anticiper l'évolution des différents métiers qu'elle intègre, voilà quels sont les enjeux quotidiens pour lesquels s'engagent et se battent avec détermination les élus de l'UMIH.

EN COTE D'OR, 7900 côte-d'oriens, soit 4.1 % des salariés, travaillent dans le secteur touristique, soit + de 40 % des emplois du tourisme bourguignon ce qui nous place en tête des départements de la région pour l'activité touristique, 6016 salariés travaillant dans notre secteur, ce qui représente 990 établissements.